Le Sénégalais héberge deux sans papiers africains, il est condamné à 10 mois de prison ferme et sera expulsé à sa sortie

Le Sénégalais héberge deux sans papiers africains, il est condamné à 10 mois de prison ferme et sera expulsé à sa sortie

C’est ce qu’on appelle être victime de sa générosité. Un Sénégalais de 64 ans, résidant à Cannes, a été condamné jeudi 15 juin à dix mois de prison ferme, par le tribunal correctionnel de Grasse. Pire, à sa sortie de prison l’année prochaine, il devrait probablement muni du très redouté OQTF (obligation de quitter territoire français) puisque sa peine est assortie de cinq ans d’interdiction du territoire français.

Arrêté mercredi 14 juin par la police aux frontières (PAF), le sexagénaire, président de l’association des Sénégalais de Cannes, a été jugé en comparution immédiate pour « aide au séjour et à la circulation d’étrangers en situation irrégulière. »

Après le jugement, il a été conduit directement en prison, puisque sa peine est à « exécuter immédiatement. »

Le délit de Djibril Dia ? Avoir hébergé dans son studio de 30 m² deux étrangers en situation irrégulière sur le sol français : un de ses compatriotes sénégalais et un Malien.

Mais selon notre confrère Nice-Matin, les enquêteurs s’interrogent également sur l’origine d’une somme de 8 000 euros en liquide découverte au domicile de Djibril Dia.

La sortie de prison du sexagénaire est prévue en avril 2018.. Pour autant, il n’en aura pas fini avec ses ennuis judiciaires. Sa peine de prison est en effet assortie d’une de cinq ans d’interdiction du territoire français. Selon toute vraisemblance, le sexagénaire devrait être appelé à quitter la France, donc expulsé probablement vers le Sénégal, à sa sortie de prison. La double peine. A moins qu’entre temps la justice française ne l’ait infligé une éventuelle peine relative aux 8000 euros en liquide.

Cheikh SARR pour Afrique Connection