Suivi par plus de 200 000 personnes sur Facebook, le président béninois remercie ses internautes

Suivi par plus de 200 000 personnes sur Facebook, le président béninois remercie ses internautes

Patrice Talon, chef de l‘État béninois a pris à bras-le-corps sa réputation digitale. Sur Facebook notamment, il jouit d’une certaine côte… 207 107 fans exactement. Ce jeudi, il leur a dit merci.

Un décor sobre, une tenue sobre, un discours tout aussi fluide. C’est en toute simplicité que le président béninois a décidé de s’adresser à ses milliers de fans sur Facebook. L’objectif de Patrice Talon, les remercier d’avoir choisi de le suivre sur le célèbre réseau social.

“C’est avec un réel plaisir que je viens de constater que vous êtes désormais plus de 200.000 à me suivre sur ma page Facebook. J’en suis vraiment ravi et honoré”, se réjouit le président dans le message vidéo qui dure exactement une minute.

Puis de préciser qu’il suit avec “beaucoup d’intérêt” les activités sur sa page, notamment les messages que lui envoient certains internautes. “Parfois aussi, je suis un peu amusé. Certains messages me font aussi sourire”, avoue-t-il.

Quant aux messages “toxiques” qui lui sont adressés, le président béninois n’en fait pas un drame. “Vous savez, les messages d’intoxication qui circulent parfois sont faits aussi pour nous donner un peu de piment. Je ne dirais pas que j’aime bien, c’est bon, c’est parfois amusant”, a-t-il affirmé.

Depuis sa prise de pouvoir en mars 2016, Patrice Talon essaie de renforcer sa présence sur les réseaux sociaux, devenus un canal de communication puissant, surtout avec la jeunesse. Moins présent personnellement sur Twitter et Instagram, le chef de l‘État béninois a visiblement concentré son énergie sur Facebook, la plateforme à 1,94 milliard d’abonnés.

Comme lui, de nombreux chefs d‘État africains s’assurent de plus en plus une réputation digitale. C’est du reste le cas des chefs d‘État du Kenya, Uhuru Kenyatta, du Nigeria Muhammadu Buhari, du Gabon, Ali Bongo Ondimba, du Rwanda Paul Kagame, du Cameroun Paul Biya ou encore de l’Ouganda, Yoweri Museveni. Ces derniers sont toutefois plus actifs sur Instagram, autre célèbre plateforme de photos et de vidéos.

Carole Kouassi