Saga Webradio

Sa famille organise ses funérailles… mais Scott se réveille après avoir été débranché (vidéo)

Scott Marr, ancien animateur sportif de Creighton dans le Nebraska, a été victime d’un AVC en décembre. Selon les médecins, l’homme de 61 ans était condamné. « Le cerveau est très enflé et vous devez vous préparer à la réalité de la situation », ont expliqué les neurochirurgiens à la famille de Scott. Ce dernier était inconscient depuis deux jours et n’avait aucune chance de s’en sortir aux yeux des médecins.

« Ils nous ont dit qu’il se dirigeait vers la mort cérébrale, donc nous lui avons fait nos adieux avant de l’extuber », a détaillé Preston Marr, sa fille, lors d’une interview accordée à KETV7. « Toutes les machines étaient éteintes et on attendait à côté de lui », a-t-elle précisé. La famille de Scott a ensuite quitté la chambre, persuadée qu’il était mort. Sa fille a débuté les démarches pour ses funérailles, prenant rendez-vous pour la crémation.

Mais un peu plus tard dans la journée, elle est revenue voir son père une dernière fois. Elle a eu l’impression qu’il souriait. « J’ai dit: « bonjour papa », et il a souri… J’avais l’impression de rêver », a détaillé Preston. Étonnée, elle lui a demandé de bouger ses pouces, puis ses orteils… ce qu’à sa grande surprise, il a fait.

Scott Marr aurait été victime d’un syndrome d’encéphalopathie postérieure réversible. Il s’agit d’une maladie rare mais sévère du système nerveux central. Il s’agit d’une « élévation brutale de la pression artérielle survenant habituellement chez les patients chroniquement hypertendus », détaille CNews.

« Je ne suis pas un homme extrêmement religieux. Je ne vais pas à l’église tous les dimanches. Mais je crois en Dieu. J’y crois de tout mon cœur (…) C’était un miracle », a confié l’homme désormais surnommé « Miracle man » lors d’une interview accordée à Omaha World-Herald, relayée par CNews.

« J’espère donner de l’espoir aux gens (…) Je veux leur dire que c’est un endroit sûr », a-t-il dit à KMT 3 News Now. Ce dernier dit avoir vécu une expérience de mort imminente. Il dit avoir vu son père décédé. « Il m’a dit: « Que fais-tu ici? » et j’ai répondu: « Je cherche un travail ». Il m’a dit: « Il n’y a pas de travail ici, tu ferais mieux de rentrer chez toi », a expliqué le « miraculé », encore bouleversé par cette expérience.

Avec rtl.be